Report de l’annonce de l’adoption du nouveau système flottant du Dirham Marocain

0
54

Le gouverneur marocain de la banque centrale Abdellatif Jouahri a annoncé en 2016 que le Maroc va adopter un nouveau système flexible de taux de change au milieu de l’année 2017.

En effet, le Fonds Monétaire International FMI identifié la réforme du régime comme une étape importante pour accroître la résilience de l’économie marocaine.
Le Maroc pèse sa monnaie dans des marges de +- 0,3 % par rapport à un panier de devises. Le taux de change du Dirham est actuellement fixé par une part de 60% Euro, et 40% Dollars.

En cas de choc, selon le régime de taux de change actuel, des réserves de change sont exercées de manière significative. En outre, et selon l’expérience d’autres pays, nous savons qu’un choc pourrait également conduire à une transition forcée vers un régime flottant. Ces faiblesses pourraient être considérablement atténuées par un régime de taux de change flottant.

Contrairement à l’Egypte, qui n’était pas du tout préparée à franchir l’étape dramatique de l’échange libre de sa monnaie, la réforme du Maroc progressera graduellement pour une transition en douceur. En effet, les réserves de change du Maroc couvrent actuellement plus de sept mois d’importations; Et la banque centrale a déclaré qu’elle s’attend à ce qu’elle monte à huit mois d’ici la fin de 2017. Pendant le mois de Ramadan , ces réserves ont connu une diminution très importante dûes à demande accrues des opérateurs pour les devises.

En outre, l’environnement macroéconomique est globalement favorable à cette réforme grâce aux efforts du pays pour freiner ses déficits et diminuer sa dette publique. Selon le FMI, parce que le Maroc a les conditions préalables appropriées pour la réforme envisagée, le scénario selon lequel le Dirham marocain tombera après un flot progressif peut être éliminé sans risque.

La réforme implique que le taux de change ne sera plus utilisé comme ancre nominale du système. Au lieu de cela, le Maroc appliquera un régime de ciblage de l’inflation. En outre, les prix des autres devises vis-à-vis du Dirham marocain seront pleinement déterminés par l’offre et la demande du marché; Et les seules interventions sur le marché des changes seront entreprises pour assurer une liquidité adéquate.

Prévu au 1er Juillet, le flot du Dirham a été reporté a une date ultérieure, Le chef du gouvernement a annoncé dans une conférence de presse cette annulation subite le 30 Juin à un jour seulement de la date prévue. Plusieurs hypothèses laissent penser que ce report est due au climat social tendu actuellement au Maroc.

Laisser un commentaire